Quelques commentaires

Production d'un intervenant du "388"


«Au 388, on est accepté tel qu’on est pour ce qu’on peut devenir.»

«Moi avant d’arriver au 388, j’avais des appréhensions à l’égard de la psychiatrie, de la psychanalyse, parce que ma maladie me faisait peur. En commençant mon itinéraire au 388 j’ai vite senti que les gens du Centre étaient d’abord et avant tout à l’écoute de ce que j’avais à dire, de ce que j’avais à découvrir. Ça m’a permis de sentir que je pouvais mettre toute ma confiance dans le traitement pour décortiquer chacune des facettes de ma personnalité et réaliser enfin un mode de traitement efficace.»

«Les ateliers d’art m’ont permis de découvrir par surprise que j’avais du talent et des habiletés insoupçonnées.»

«Le 388 c’est quelque chose d’unique. En tant qu’usager, j’ai l’impression que c’est quelque chose qui m’appartient.»

«Ce que j’aime du Centre le 388 c’est que c’est une maison qui est plus ouverte à la vie extérieure et qui ne nous marginalise pas, qui ne nous isole pas, qui ne nous coupe pas des liens avec le monde extérieur. Ici, j’ai l’impression que je rebâtis ma vie de manière solide avec une meilleure perception, un meilleur guide pour affronter la vie extérieure.»

«La cure, ça m’aide beaucoup à comprendre. C’est difficile au début, mais plus
j’avance, plus ça m’aide à comprendre le passé. On ne peut pas changer le passé, mais on peut changer l’avenir.»


Groupe interdisciplinaire freudien de recherche et d'intervention clinique et culturelle

342, boul. René-Lévesque ouest,Québec, Qc, Canada,G1S 1R9