6ème année
Stratégies cliniques
dans les différentes structures psychiques

 

1ère année
Objectifs de l'analyse et clinique des concepts psychanalytiques

2ème année
Objectifs de l'analyse et clinique des concepts psychanalytiques

3ème année
Clinique du rêve

4ème année
Clinique du symptôme

5ème année
Clinique du fantasme

6ème année
Stratégies cliniques
dans les différents
structures psychiques

Calendrier

Informations


Première session

-De la phénoménologie à la structure-

Comment peut-on distinguer structure, phénoménologie et expérience ? Une certaine approche du transfert comme « transfert affectif » est à l’origine d’une certaine confusion entre structure et phénoménologie.

L’interprétation qui repose sur une telle conception accorde à la phénoménologie une importance plus grande qu’à la structure qui, elle, concerne le rapport spécifique d’un sujet à l’Absence de l’Autre en regard du travail de la jouissance.

Deuxième session

-Le névrosé et l’Autre-

Quel est le rapport du sujet névrosé à l’Autre en regard du travail de la jouissance, qui détache le corps comme objet? La production du Père ou l’appel au Père fait figure de recours provisoire où le sujet abandonne à l’Autre sa responsabilité éthique en regard de la jouissance. Ce choix du Père conforte le mécanisme du refoulement où le sujet s’endort dans l’illusion d’échapper au travail de la pulsion de mort. L’impératif de la production de l’orgasme féminin va conforter pour le névrosé l’illusion d’un désir dont l’objet serait sexuel.

Troisième session

-Le psychotique et le savoir-

Le psychotique nous rencontre avec un savoir qu’il tiendrait de l’Autre sur un désordre ou un défaut introduit dans l’univers. Cette entreprise d’une jouissance sans nom, il saurait quant à lui la contrer par un travail qui est la matière même de sa mission dans la vie et de sa raison d’être. Nous n’aurions pas l’occasion de cette rencontre si quelque événement ou accident n’avait provoqué un arrêt, catastrophique pour lui, de ce travail de restauration. Notre accueil de son savoir nous met dans une position de disciple dont le renversement sera la condition essentielle et préalable de tout traitement possible par le transfert. Mais d’emblée le porteur de ce savoir est aux antipodes et revêche à l’idée même d’un tel traitement.

Quatrième session

- Le pervers et la démonstration-

Le pervers nous invite à une démonstration dont les prémisses, pas plus que la conclusion, ne nous seraient jamais livrées. Au coeur du scénario qui met en scène cette démonstration, l’occultation décidée du détachement du corps érotique par la jouissance de l’Autre s’organise dans la promotion d’un montage où le pervers fait état d’une connaissance redoutable des puissances du sexe. Il soutient en cette opération l’inexistence de l’Autre pour en assurer la jouissance en en occupant la place.


Groupe interdisciplinaire freudien de recherche et d'intervention clinique et culturelle

342, boul. René-Lévesque ouest,Québec, Qc, Canada,G1S 1R9